Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
scintillementduneplume

scintillementduneplume

Menu

A travers la folie rédhibitoire, mon âme s'écoule, je reste seule, affirmant ma chair furtive, qui pourrit sous l'océan des plaintes amorcées. Glacé d'amour, mon coeur se craquelle et prend peur, la chaleur du feu qui s'éteint s'oubli. J'arbore une fleur symbolique qui crève lentement autour de moi. Je chevauche mon ange invisible et ses ailes fantômes et lourdes décollent, dévoilant une plaie saignante et suintante d'or, nous cheminons à perdre haleine et nous nous regardons passivement, nous contemplant d'un oeil féroce, et il se mit à pleurer.

Je vogue au dessus des plaintes, infâmes déversées sous mes mains juchées et tremblantes. J'alimente mon espoir vide d'espérances plantées dans ma terre, ma chair se décompose du voile pâle qui l'entoure. L'ange d'une grimace pétrifiée. Ses ailes partirent en cendres dans l'air glacial, ses larmes devinrent des larmes d'or qui surplombaient mon crâne invalide. Je pleurais de voir ce spectacle désolant car c'était mon Gabriel qui se fanait là.

J'aime entrapercevoir les yeux des chats dans le noir

j'aime sentir la haine fuir l'espoir

j'aime entendre le vent suinter l'orage illusoire

j'aime ma tristesse absente qui juche le son vibratoire

j'aime perdre haleine dans l'acte ostentatoire

l'acheminement du non retour du plaisir me fait vibrer par orgueil, je le sens trépigner de puissance me serrant en dépit du dégoût de son oeil

sa moelle s'incruste en moi

je chemine ses excroissances d'aves et il ouvre ses yeux vermeil. Le vertébré me fait hurler et il me retranche dans les tréfonds de mon âme blasphématoire et les flammes s'arrachent du brûloir.

Estela