Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
scintillementduneplume

scintillementduneplume

Menu

Un aigle descendit de ce ciel blanc d'archanges
Et vous soutenez-moi
Laisserez-vous trembler longtemps toutes ces lampes
Priez priez pour moi

Alcools, Apollinaire

La Nature est un temple ou de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Les Fleurs du mal, Baudelaire

Elle ressemble à une petite fille...
Elle trempe sa plume dans l'encre rouge de la magie.

Ophélie, toujours rêveuse, gravait une colombe dans la chair de bois tendre de son banc.

La Velue, N. Monfils

Nous n'étions pas de la même espèce, nous étions impurs désormais.

Son sang coulait entre mes veines, le mien en lui.

Mais plus rien ne comptait car il était moi et j'étais lui, immortels. Mais rien en lui n'avait changé, il était celui que j'aimais, il était mon ange à jamais.

On nous suivant désespérément, leurs ombres nous suivaient, elles nous rattrapaient, la puissance des ténèbres, cette sensation là que je connaissais si bien.

Ils sont pourris de l'intérieur, ne cherchant qu'à manipuler, faire souffrir, nous contrôler de l'intérieur, ces saloperies là, sont le mal incarné, elles sont réelles, elles nous guettent, et attendent notre intime peur et faiblesse, puis notre déclin.

Ses ailes se plongeaient dans ma peau. Son sang s'écoulait à travers mes mécanismes corporels. Cela me réconfortait et me faisait mal.

Mon corps n'avait pas été conçu pour le supporter mais je l'aimais.

Il m'aimait et ses ongles me rongeaient. Ses os craquaient et ma tête était trop pleine de lui.

Autour de moi tout était sombre, le clair de lune, m'éclairait, et, un hurlement.

Les êtres de la nuit, sauvage et précieux; le loup s'approcha, il me lécha la main, la langue rappeuse sentit que j'étais différente.

Il l'avait goûté, lui aussi.

Il s'allongea contre moi et s'endormit, rêvant à ses chamans.

Je levai la tête au ciel, il n'y avait plus rien à espérer,

il était sombre, il était tard, le ciel pleurait, hurlait, retentissait, plus aucune vie, plus aucune plume ne volait, et je l'aimais.

Estela